Extension : pièces de vie

Extension axiale en bois d’une maison d’habitation

de type pavillon en pierre meulière

Habitation unifamiliale, livraison 2005

 

Situation

Gournay-sur-Marne, Seine-Saint-Denis, agglomération parisienne, abords de la Marne, latitude 48° nord, altitude 39 m.

 

Surfaces

Surface parcellaire : 400 m²

Surface Hors Œuvre Nette avant travaux : 109 m²

Surface Hors Œuvre Nette après travaux : 147 m²

 

Cibles

  • amélioration énergétique du bâti existant,
  • construction suivant risque d'inondation,
  • construction à ossature bois, grande ouverture sur jardin,
  • isolation thermique performante,
  • architecture climatique / espaces de vie est,
  • chauffage + ECS chaudière gaz, apports solaires passifs est,
  • conservation du petit patrimoine du type pavillon de meulière de 1900.

 

Logique de croissance

La logique de croissance de l’extension est un développement linéaire dans l’axe du faîtage de la toiture du bâti existant : l’extension est constituée d’un volume rapporté devant la façade pignon sur jardin et reprenant son gabarit après démolition de diverses excroissances rapportées.

D’autre part, la réfection et l’isolation de la toiture existante parachève cette logique en inscrivant l’existant et l’extension sous un toit unique à deux pans, comme un seul volume parallélépipédique allongé.

 

Dispositions relatives aux zones inondables

La nouvelle construction est détachée du sol par l’intermédiaire de pilotis visant à éviter la constitution d’obstacles à la circulation des eaux en cas d’inondations.

 

Dispositions constructives

L’extension est construite en ossature bois selon une structure mixte comprenant système poteaux-poutres et ossature par panneaux posée sur des pilotis en bois. L’isolation thermique est en laine minérale. Le revêtement de façade est un bardage en mélèze, finition lasurée.

 


copyright Bertrand Feuillie, architecte
site réalisé par fluxinet.net